mardi 11 juin 2013

La Cambre Show 2013

C'est ce weekend qu'avait lieu le défilé annuel de La Cambre.
C'est l'occasion pour les élèves des 5 années de présenter leurs collections à la presse belge, à différentes marques, à leurs familles et amis et à tous les amoureux de la mode.

C'est la première fois que j'y assistais et j'avais plein de questions.

Je me demandais si les collections seraient mettables, comment le défilé se déroulerait, les mannequins défileraient-elles de manière statique? Comment fallait-il s'habiller? Combien serait-on?

J'avais hâte de voir le résultat de la créativité de ces stylistes de l'avenir sous forme de collection.

Je vous laisse d'abord regarder les photos pour vous mettre dans l'ambiance avant de vous faire part de mes impressions.







Photo credit : Pierre-Yves Thienpont

Tout d'abord j'ai été épatée par le professionnalisme du défilé.
Bien que la Cambre ait fait ses preuves depuis 25 ans, rien à faire, le fait que ce soit un "défilé d'école" suscitait quelques appréhensions chez moi. 
Le défilé a largement dépassé mes attentes.

Sur le catwalk les élèves nous ont offert des pièces décalées, des expérimentations avec entre autres des sultans punk et une scénographie hors pair. 

Je pense que l'on peut dire que c'était un spectacle complet: les musiques choisies par les étudiants pour leurs collections nous permettaient d'entrer dans leur atmosphère, les collections reflétaient la personnalité des créateurs et les différentes mises en scène et danses dynamisaient le tout, rendant ce défilé vivant et avant-gardiste. 

Ce que j'ai adoré dans cette ambiance, c'est de ressentir la passion qui est à l'origine de toutes ces créations, un cocktail d'ambition, de talent et de rêve et ce rêve, ils nous le vendent.

Ce qui m'a les plus impressionné ce sont les collections hommes. 
Les élèves nous prouvent qu'une fois les conventions sociales oubliées, les vêtements masculins se prêtent parfaitement à la créativité et offrent de multiples possibilités encore trop inexplorées jusqu'à présent. 

Quant à la "mettabilité" (non ce mot n'existe pas) de ces vêtements, ce sont essentiellement les collections des cinquièmes qui le sont. 
Les autres sont très originales et excentriques et se prêtent mal à la vie de tous les jours. Mais ça ne pose pas problème, on sent qu'ici le but est de donner libre cours à la créativité pour, en fin de parcours, traduire le meilleur de cette créativité dans des pièces davantage portables.
Le tout est d'ailleurs un résultat captivant et inattendu que l'on verrait bien dans ses armoires d'ici cinq ans.

Seul petit bémol: la chaleur, je fondais littéralement sur ma chaise mais bon je suppose que c'est le prix à payer pour avoir un catwalk convenablement éclairé. 
Et puis, j'ai perdu des calories en ne bougeant pas de ma chaise, de quoi est-ce que je me plains?! N'est-ce pas ce dont on rêve toutes?

Parmi mes coups de coeur :


Styliste : Anaïs Lalu


Styliste : Emmannuelle Lebas

Photo credit : Etienne Tordoir

Ma tenue pour le défilé :



T-shirt : Zara
Pantalon : Zara
Chaussures : Zara
Bracelet : Marc by Marc Jacobs
Montre : Gucci 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire