mardi 14 mai 2013

Shoes (of prey)


De Cendrillon à Carrie Bradshaw en passant par "Le diable s'habille en Prada", pas une femme ne résiste aux chaussures.

Pourquoi cet amour inconditionnel?
Tout d'abord: on doit marcher toute la journée, donc il nous faut des chaussures confortables.

ÉNORME MENSONGE.

Nous, les femmes, on est prête à souffrir, à avoir des cloches et le petit orteil écrasé juste pour porter ces magnifiques talons de 15 centimètres. 
En même temps comment leur résister? Ils affinent notre silhouette, nous permettent de tenir tête aux hommes*, ils sont beaux & propres aux femmes**.

Et puis sortez votre tenue fétiche de l'an passé, celle que vous mettiez à chaque occasion spéciale mais qui a trop été vue (sic), on l'aime toujours autant mais on entend déjà la peste nous dire : "Ah mais c'est la tenue que tu as mis à ce cocktail là, ah mais tu l'as mis à cette soirée là aussi?! Et la dernière fois qu'on a été au restau, c'était celle-là aussi non?" - pas cool -. 
Prenez la même tenue mais avec une nouvelle paire de chaussures ... Waow, c'est une nouvelle tenue. 

Par contre, j'ai quand même un problème avec les chaussures ... les talons sont trop hauts - en journée je n'aime pas mettre plus de 11 cm -, les semelles trop fines, les bouts trop étroits, le plateau trop épais, ... Bref, il y a TOUJOURS un truc qui cloche.

Le nombre de fois où j'ai eu envie de dessiner mes propres chaussures ... Et bien c'est enfin possible à un prix encore convenable! Autant vous dire que je me suis amusée aujourd'hui, je crois que j'ai bien créé 10 paires de chaussures différentes! Bon je ne les ai pas encore commandées, mais peut-être un de ces jours ... qui sait.


Vous choisissez le modèle, les matières, la hauteur de talons, les couleurs, le bout, ... TOUT QUOI!

Voici mes "créations": 





Shoes of prey ... c'est le pied! ;)

*même si j'ose espérer qu'il n'y ait pas besoin de chaussures pour ça ;) 
**maintenant il y a des chaussures à talons pour hommes -je vous le jure- mais je ne suis pas vraiment convaincue ... vous oui?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire